THIERRY LOPEZ

  • "Ich bin Charlotte" de Doug Wrigh, par Steve Suissa

    THÉÂTRE

    Le mystère Charlotte von Mahlsdorf.

    Dépeignant l’enquête de deux américains sur la vie de Charlotte von Mahlsdorf, figure emblématique de la pop culture berlinoise, ce seul en scène tente de nous faire percer le mystère qu’était cette personne transgenre qui a su traverser les années de nazisme et de communisme. De plus Charlotte avait une passion originale : collectionner des meubles anciens qu’elle a récoltés aux fils des années et qu’elle a exposés par la suite.

    Cette histoire vraie a inspiré Steve Suissa, metteur en scène et fait camper Thierry Lopez dans une trentaine de personnages qui partagent leurs témoignages,  leurs vues sur l’existence incroyable de Charlotte. Ils sont à la fois offusqués, perturbés et fascinés. Comment un homme affirmant ouvertement sa féminité a-t’ il pu traverser la Seconde guerre mondiale ? Par quel tour de magie a-t’ il exhiber ou dissimuler ses identités ? C’est au milieu du décor rappelant la passion de l’héroïne et donnant une atmosphère de boutique d’antiquaire que Thierry Lopez interprète avec virtuosité et humanité la vie de personnalité énigmatique libre, digne, inventive et sensuelle.

    Un seul-en-scène où Thierry Lopez virevolte de rôles en rôles pour découvrir la vie de Charlotte.

    Note d’intention de Steve Suissa

    Le texte magnifique de Doug Wright, primé dans le monde entier, demande une interprétation et une scénographie poétiques et élégantes. L’époque et l’Histoire, d’une grande brutalité, doivent être contrebalancées par l’humanité de ce personnage multiple et émouvant.

    Dans une atmosphère confinée comme celle d’un musée où chaque objet, chaque pas mènent à la narration, l’acteur Thierry Lopez va nous faire voyager avec vérité et sincérité dans son monde. Celui de Charlotte.

    Une histoire incroyable. Un destin rare, qui réunit l’intime et l’universel.

                                   

    Thierry Lopez

    Diplômé du National Institute of Dramatic Art (Australie) en 1998, Thierry Lopez poursuit sa formation au Cours Florent, puis auprès de différents metteurs en scène tels que Marc Paquien, Paul Desvaux, Julie Béres et Laurent Fréchuret.

    En 2012, il joue au Théâtre de la Porte Saint-Martin dans Le Songe d’une nuit d’été, mis en scène par Nicolas Briançon, qui le dirige à nouveau un an plus tard dans Divina, de Jean Robert-Charrier, au Théâtre des Variétés. Après un passage au cinéma dans Le Cochon de Gaza réalisé par Sylvain Estibal, il enchaîne les rôles au théâtre sous la direction notamment de Frédéric Bélier-Garcia (L’Histoire du Soldat / Le Quai – Nouveau Théâtre d’Angers), Marianne Groves (Doris Darling / Théâtre du Petit Saint-Martin), ou encore Steve Suissa (Georges et Georges / Théâtre Rive Gauche – Avanti ! / Théâtre des Bouffes Parisiens).

    Il a été nommé aux Molières 2016 dans la catégorie Comédien dans un second rôle pour son interprétation de Baldo dans Avanti ! Dernièrement, au Théâtre de la Michodière, il est Charlie dans Nuit d’ivresse (une autre histoire), et reprend le rôle créé par Josiane Balasko dans une mise en scène de Nathalie Lecoultre.

     

    Steve Suissa

    Né à Paris au coeur du Faubourg Montmartre, il commence par travailler à Rungis, ce qui lui permet de payer ses cours de théâtre. En 1989, il passe l’examen de la classe libre du Cours Florent. À l’audition, il présente une scène du Parrain. François Florent, considérant le choix ridicule, refuse d’abord de l’auditionner, mais Francis Huster le convainc de laisser sa chance au jeune homme. Pendant que celui-ci joue, comme le jury parle pour le distraire, il sort un revolver et tire deux balles dans le sol. Il est mis dehors, avant d’apprendre cinq jours plus tard qu’il est accepté. Lors de son parcours, pour se défouler suite aux nombreux refus, il retrouve les salles de boxe et découvre la littérature et le cinéma. Il décroche de petits rôles de voyous dans des téléfi lms et le théâtre commence à s’intéresser à lui.

    En 1998, il crée sa maison de production, Les Films de l’Espoir. Il produit des pièces de théâtre, Le Baiser de la Veuve d’Israël Horovitz, Pieds nus dans le parc de Neil Simon, des courts métrages, On s’embrasse de Pierre-Olivier Mornas, premier prix au Festival de Cannes 2001. En 2000, il écrit avec le soutien de Marc Esposito le scénario de son premier film, L’Envol. Il enchaîne les productions cinématographiques – Le Grand Rôle, Cavalcade, et travaille pour la télévision. Il découvre ou accompagne des talents naissants : Isabelle Carré, Clément Sibony, Marion Cotillard, Lorànt Deutsch, Bérénice Bejo, Titoff, Nicolas Cazalé.

    En 2012, il met en scène Francis Huster dans Bronx de Chazz Palminteri et monte Le Journal d’Anne Frank d’éric-Emmanuel Schmitt, L’Affrontement de Bill C. Davis – qui vaut un Molière à Davy Sardou – et Le Joueur d’échecs de Stefan Zweig – nommé meilleur seul en scène aux Molières.

    Depuis 2013, il a mis en scène une quinzaine de pièces avec Francis Huster, mais aussi avec Marianne James, Martin Lamotte, Claire Keim, Jean-Claude Dreyfus, Michel Sardou, Marie-Claude Pietragalla, Jean-Luc Reichmann, Ingrid Chauvin, Clémentine Célarié. Il a dirigé Le Mystère Bizet d’Eric-Emmanuel Schmitt à l’Opéra Bastille et La Flûte enchantée de Mozart pour le Festival Opéra en Plein Air. Il vient de diriger Régis Laspalès et Francis Huster dans la dernière pièce de Laurent Ruquier À droite à gauche, le succès de la saison dernière, au Théâtre des Variétés, avant une tournée triomphale dans toute la France.

    Il est également le fondateur du 1er Festival du théâtre français en Israël, qui a connu sa première édition en 2017. Steve Suissa reçoit en 2018 le trophée de la culture pour la création de ce festival.

    DISTRIBUTION

    Ecriture : Dough Wright

    Adaptation : Marianne Groves

    Mise en scène : Steve Suissa

    Comédien : Thierry Lopez

    Décor : Natacha Markoff

    Lumières : Jacques Rouveyrollis assisté de Jessica Duclos

    Costumes : Anouk Viale

    Création sonore : Maxime Richelme

    Assistance mise en scène : Stéphanie Froeliger

     

    Crédit photo : Svend Andersen

     

    Production : Production Jean-Marc Dumontet, en coréalisation avec le Théâtre de Poche-Montparnasse Production originale de Broadway présentée par David Richenthal. I am my own Wife est représenté dans les pays de langue française par Dominique Christophe/l’Agence, Paris en accord avec Samuel French, New York.

     

    Récompenses : 

    Prix Pulitzer 2004 du texte dramatique

    Nomination aux Molières 2019 dans la catégorie seul.e en scène

    Billetterie

    Partenaires