OLIVIER BROCHE

  • « Moi et François Mitterrand » de Hervé Le Tellier mise, mise en scène par Benjamin Guillard

    Je vous prie de croire Monsieur à l’assurance…

    Olivier Broche, ancien membre des Deschiens, incarne un homme simple qui cherche à se sauver d’une existence ordinaire en s’inventant une place dans l’Histoire.

    A la manière d’un conférencier, Hervé se raconte ! Il vient de rompre avec Madeleine. Il a besoin de se confier et c’est au Président de la République qu’il choisit de s’adresser, directement.

    La correspondance débute en 1983. Le secrétariat de Mitterrand lui répond par une lettre type : « Vos remarques seront prises en considération… » Mais pour Hervé, une vraie correspondance débute, une amitié naît. À l’Élysée, sans relâche, il raconte sa vie, ses moments maussades, ses exaltations, ses vacances à Charleville-Mézières. Il prodigue ses conseils. Le Président répond. Irrésistiblement naïf et sincère, Hervé le sait : il est l’ami du Président !

    Cette correspondance ne s’arrête pas à François Mitterrand. Il continue d’écrire à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Hollande et aujourd’hui, Emmanuel Macron.

     

    Ce seul en scène joue sur le comique de répétition. Le personnage principal est tendre, lunaire et naïf. C’est un anti-héros contemporain qui émeut, qui soulève de passionnantes questions politiques. C’est drôle et poignant. Entrez dans le rêve éveillé d’Hervé !

    Quand un homme ordinaire refait l’Histoire

    Olivier Broche

    Après des études de Lettres à Paris IV, Olivier Broche suit une formation d’acteur au cours Périmony. Il commence ensuite à travailler pour le théâtre, la télévision et tourne dans divers spots publicitaires. C’est en 1992 qu’il rejoint la compagnie Deschamps avec laquelle il joue dans « Lapin-Chasseur » ; « Les Brigands » ; « Le Défilé » ou encore « Les Précieuses ridicules ».

    Il participe aux Deschiens de 1993 à 2000. Il y incarne le plus souvent le petit enfant, victime de la brutalité et de l’étroitesse d’esprit de ses parents ou de son parrain et de sa marraine. Pendant cette même période il joue seul en scène Adrien, les mémoires, un texte écrit par François Morel.

    Par ailleurs, il tourne pour le cinéma avec Cédric Klapisch, Coline Serreau, Gérard Oury, Manuel Poirier, Marc-Henri Dufresne, Philippe Le Guay, Blandine Lenoir, Étienne Labroue, Jérôme Bonnell… et pour la télévision avec Thomas Chabrol, Christian de Chalonge, Tonie Marshall, Philomène Esposito, Sam Karmann (dix épisodes de la série « Les Bougon ») … Il se produit régulièrement dans des fictions pour France Inter et France Culture réalisées par Jean-Matthieu Zand, Cédric Aussir, Alexandre Plank, Laure Elgoroff…

    Dans les années 2000, il s’associe à François Magal pour produire des courts métrages dont deux sont présentés en sélection officielle hors compétition au Festival de Cannes Cindy : « The Doll Is Mine » de Bertrand Bonello et « Les Signes » de Eugène Green. Il écrit et réalise également des documentaires pour la télévision comme « Paul Reynaud, un indépendant en politique » et « Le Temps des grands ensembles ».

    Il est lecteur de scénarios de courts et de longs métrages pour diverses commissions et en particulier depuis 2001, pour la Collection de courts métrages de Canal+. Enfin, depuis 2009, il est conseiller artistique pour la salle de cinéma d’Art et d’Essai de la Scène nationale La Comète de Châlons-en-Champagne où il est également depuis 2013 l’un des programmateurs, spécialisé dans les courts métrages et les rétrospectives, du festival international de cinéma, Waronscreen.

    En 2011, il adapte avec François Morel « les échanges entre Jean-Louis Bory et Georges Charensol » qui eurent lieu au Masque et la Plume dans les années 1960 et 70. Dans cette pièce, « Instants critiques », mise en scène par François Morel, il interprète Jean-Louis Bory aux côtés d’Olivier Saladin qui incarne Georges Charensol et de Lucrèce Sassella, une jeune musicienne et chanteuse. Il joue depuis dans « Le Bourgeon » de Feydeau mise en scène par Nathalie Grauwin et « L’Or et la Paille » de Barillet et Gredy mise en scène par Jeanne Herry, au Rond-Point en mars et avril 2015.

     

    Hervé Le Tellier

    Hervé Le Tellier est mathématicien de formation et membre de l’Oulipo. Grand prix de l’humour noir en 2013 pour ses Contes liquides, il a écrit romans, poèmes, nouvelles, billets pour Le Monde et est l’un des Papous dans la tête de France Culture. Olivier Broche, vu récemment au Rond-Point dans L’Or et la Paille de Barillet et Grédy, membre des Deschiens de Deschamps-Makeïeff, incarne l’homme qui se sauve d’une existence ordinaire en s’inventant une place dans l’Histoire avec sa grande hache.

     

    Benjamin Guillard

    Formé au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Benjamin Guillard a pour professeur Philippe Adrien, Gérard Desarthe, Muriel Mayette, Mario Gonzales, Caroline Marcadé, Philippe Garrel…

    Il assiste François Morel dans sa mise en scène de « Bien des choses » puis le met en scène dans « La Nuit Satie » (avec Olivier Saladin, la chanteuse Juliette et le pianiste Alexandre Tharaud) et dans « La fin du monde est pour dimanche ».

    En 2014, il met en scène Olivier Saladin dans « Ancien malade des hôpitaux de Paris » de Daniel Pennac au Théâtre de l’Atelier. En 2015, il collabore à la mise en scène de « Réparer les vivants » d’Emmanuel Noblet d’après le roman de Maylis de Kerangal au Théâtre du Rond-Point en septembre 2016.

    En parallèle, il réalise trois courts-métrages : « Looking for Steven » Spielberg (2009), « L’avenir est à nous » (2016) et « Véhicule-École » (2012). Ce dernier a obtenu plusieurs prix : prix du Jury (Interfilm International Short Film Festival – Berlin 2013, Festival Saint-Jean-de-Luz 2013, Urban Film Festival de Paris 2013), prix du public (Festival Itinérances d’Alès 2013) et Coup de cœur du Jury au Festival Tournez Court de Saint-Étienne 2013.

    Il est en écriture de son premier long métrage.

    Benjaminguillard.jimdo.com

     

    EN SAVOIR PLUS

    https://www.theatredurondpoint.fr/spectacle/moi-et-francois-mitterrand/

    DISTRIBUTION

    Auteur : Hervé Le Tellier texte publié aux éditions Jean-Claude Lattès 2016
    Metteur en scène : Benjamin Guillard
    Comédien : Olivier Broche
    Scénographe : Jean Haas
    Assisté de : Juliette Azémar
    Lumière : Olivier Oudiou
    Direction technique : Denis Melchers
    Assistanat : Kenza Berrada
    Dramaturgie : Marie Duret-Pujol
    Musique : Antoine Sahler
    Répétitrice piano et chant : Lucrèce Sassella

    CoPRODUCTION :  Théâtre du Gymnase-Bernardines / Marseille, Les Productions de l’Explorateur (François Morel, Valérie Lévy et Constance Quilichini), coréalisation Théâtre du Rond-Point,

    SOUTIEN : La Comète / Châlons-en-Champagne / fonds SACD Théâtre, Théâtre du Gymnase-Bernardines / Marseille,

    Billetterie

    Partenaires