HomeLes SpectaclesThéâtre MADANI COMPAGNIE

MADANI COMPAGNIE

J’ai rencontré Dieu sur Facebook

Quand une mère et sa fille se trouvent séparées par une idéologie

Actuellement en cours de création, la nouvelle pièce d’Ahmed Madani -bien connu à l’Atelier- est brûlante d’actualité. C’est l’histoire de Salima, professeure de français dans un collège de banlieue et de Nina, sa fille de 15 ans qu’elle élève seule. Toutes les deux ont perdu des femmes chères à leurs yeux : la mère de la première et donc la grand-mère pour la seconde et Nina a aussi perdu sa meilleure amie. Ces deux disparitions ont profondément marqué Nina qui a sombré dans la mélancolie. Progressivement un mur s’érige entre la mère et la fille. Nina passe de plus en plus de temps sur Facebook. Elle y rencontre Amar qui la fascine et qui lui propose de vivre une aventure extraordinaire à ses côtés… Au nom d’un idéal religieux, l’équilibre familial et personnel de Nina est totalement bouleversé.

 

Ahmed Madani, auteur et metteur en scène, explique pourquoi il a voulu écrire sur ce sujet : « Entre le décès de la fille d’amis et les attentats, ces drames m’ont atteint personnellement. Il m’a été impossible de ne pas les considérer et j’en ai fait un projet d’écriture : un vrai sujet de société dans lequel la fiction et la poésie peuvent trouver une voie d’expression qui ne manquera pas de trouver un écho chez les spectateurs. Évoquer les faux-semblants, les manipulations, les apparences, la spiritualité, l’exaltation, l’amour, l’amitié, la mort pour parler de la solitude et de la désorientation d’une jeunesse qui cherche sa place dans une société fragilisée est une entreprise palpitante pour peu qu’un désamorçage par le rire et la théâtralité puissent s’opérer. »

 

Les questionnements de départ sont ceux-ci : comment une adolescente bien sage, bien éduquée par sa maman, peut-elle sombrer dans une mascarade pseudo-religieuse d’aventure extraordinaire et de toute puissance ? Comment une jeune mère qui est parvenue à s’émanciper du poids de la tradition, de la religion, de la famille réagit-elle face à ce qu’elle considère comme une trahison de son combat pour la liberté ? Quel dialogue est-il encore possible d’établir entre ces deux générations de femmes ?

 

Sans tomber dans le désespoir, Ahmed Madani, par un coup de théâtre, a su faire rebondir ses personnages ! Ce huis-clos est une comédie plus qu’une tragédie. Cette pièce est à montrer aux plus jeunes et aussi aux parents, aux grands-parents, bref, au plus grand nombre. Elle doit donner la possibilité d’ouvrir le dialogue et les esprits. C’est une pièce d’utilité publique !

 

Avec cette fable, Ahmed Madani prend de front la question de l’embrigadement des jeunes femmes dans le fanatisme religieux

Madani Compagnie, questionner l’histoire contemporaine

L’ambition de nos créations est de questionner l’histoire contemporaine dans ce qu’elle a de plus troublant et de plus palpitant en produisant un théâtre d’art poétique et populaire dont les pierres angulaires sont l’écriture et la matière humaine.

Les questions du social et du politique ont, depuis la fondation de la compagnie, fait l’objet d’une attention particulière ; elles restent un élément important de nos préoccupations. Les profondes mutations et transformations de la société française et les grandes problématiques qui dépassent cette réalité franco-française nous incitent à être attentifs aux bruissements du monde. L’écriture de pièces originales, l’adaptation d’œuvres du répertoire, la recherche dans le cadre de laboratoires et de chantiers artistiques, les commandes à des auteurs vivants sont autant de pistes de travail pour faire émerger des écritures et les donner à entendre.

La transmission est un autre pilier de notre projet ; dans cette perspective, les travaux de médiation, de formation, de confrontation aux réalités d’un territoire, la création d’œuvres à destination d’un public familial, la création de textes du répertoire classique ou moderne sont des réalisations qui matérialisent une forme de propédeutique pour l’initiation de tous ceux qui sont éloignés du théâtre.

Dans le but de rayonner, de faire tourner et de partager avec le plus large public nos créations, nous veillons à ce que nos actions soient prioritairement menées en complicité et en partenariat avec des théâtres d’ici et d’ailleurs. Sans chercher à s’inscrire dans un courant esthétique particulier, nos productions ne sont pas conçues comme de purs jeux formels ou conceptuels, elles ont comme objectif ultime le sens des textes et, à travers lui, la compréhension du monde.

C’est en cet endroit précis que nous entendons défendre un point de vue singulier sur une éthique de l’esthétique.

 

AHMED MADANI, Auteur, metteur en scène

Après avoir dirigé le Centre dramatique de l’Océan Indien de 2003 à 2007, Ahmed Madani reprend ses activités artistiques au sein de sa compagnie et ambitionne de questionner l’histoire contemporaine dans ce qu’elle a de plus troublant et de plus palpitant en produisant un théâtre d’art poétique et populaire dont le moteur est l’écriture. Les questions du sociétal et du politique, toujours vivaces dans ce monde en mutation, sont la matière vive de sa dramaturgie. L’adaptation d’œuvres du répertoire, l’écriture de pièces originales, la recherche dans le cadre de chantiers artistiques, sont autant de pistes de travail pour un auteur en scène qui a choisi d’écrire une partie de son œuvre à partir de la matière humaine des artistes engagés à ses côtés.
Depuis 2011, il développe le projet « Face à leur Destin », une aventure artistique menée avec la jeunesse des quartiers populaires qui se décline en trois épisodes : Les garçons, les filles, les filles et les garçons.  « Illumination(s) », premier volet du projet est créé en 2012 au Théâtre de l’Epée de bois à Paris, suivi de « F(l)ammes » créé en 2016 au Théâtre de la Poudrerie à Sevran. Le dernier volet du triptyque sera créé en 2020.
Il prépare actuellement « J’ai rencontré Dieu sur Facebook » pour l’automne 2018 (création les 8 & 9 novembre à La Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt).

Les travaux de médiation et de confrontation aux réalités des territoires les plus divers, la création d’œuvres à destination du public familial et adulte, sont autant d’actes de transmission qui matérialisent une forme de propédeutique pour l’initiation de tous les éloignés du théâtre.

Ahmed Madani est artiste associé au Théâtre Brétigny – Scène conventionnée art & création.

Madani Compagnie est conventionnée par la Région Île-de-France et par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Île-de-France et distinguée compagnie à rayonnement national et international depuis 2017.

 

L’Atelier à spectacle suit cet auteur et metteur en scène de près. Nous avons programmé « Illumination(s) », co-produit « F(l)ammes » et participons à la production de « J’ai rencontré Dieu sur Facebook ». Nous attendons aussi avec impatience le troisième volet de « Face à leur Destin ».

 

EN SAVOIR PLUS

http://madanicompagnie.fr/

DISTRIBUTION

Auteur et metteur en scène : Ahmed Madani

Texte à paraître chez Actes Sud-Papiers

Texte : Alexander Devriendt, Angelo Tijssens & les acteurs

Acteurs : Mounira Barbouch, Louise Legendre, Valentin Madani

Création sonore : Christophe Séchet
Conseiller à la scénographie : Raymond Sarti
Création lumière et régie générale : Damien Klein
Vidéo : Nicolas Clauss
Costumes : Pascale Barré

Photographie : François Louis Athénas

Administration / Production : Naia Iratchet
Diffusion / Développement : Marie Pichon

CoPRODUCTION :  Le Théâtre Brétigny – Scène conventionnée – Résidence d’artistes ; Fontenay-en-Scènes à Fontenay-sous-Bois ; la Comédie de Picardie (Amiens) ; la Nacelle (Aubergenville) ; Le Colombier (Magnanville), l’Atelier à spectacle, la Scène conventionnée de l’Agglo du Pays de Dreux (Vernouillet-28) ; (en cours)

SOUTIEN : La Maison des Arts (Créteil), la Maison des pratiques Artistiques Amateurs, la Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt, La Fondation E.C.A.R.T-Pomaret et le Conseil départemental de l’Essonne ; (en cours)

 

Madani Compagnie est conventionnée par la Région Île-de-France et par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Île-de-France et distinguée compagnie à rayonnement national et international depuis 2017

Billetterie

Partenaires