HomeL’atelierArchivesSaison 2015/2016 Compagnie ACTA FABULA

Compagnie ACTA FABULA

  • "Le Manager, les deux crapauds et l’air du temps" de Solenn Jarniou

    THEATRE

    Savoir choisir ses mots pour s’insérer

    Le comble pour un conseiller pôle emploi est de se faire licencier ! Or, un jour, il découvre une note de sa direction : s’il ne parvient pas à réintégrer dans le monde du travail ses deux premiers rendez-vous, son licenciement sera inévitable.

    ELLE et LUI perdent systématiquement leur emploi. La raison de ce rejet est qu’ELLE et LUI ont une façon très singulière de s’exprimer. ELLE ne parle qu’en argot, LUI n’utilise que les rimes et autres figures de style.

    Le conseiller va donc les forcer à s’exprimer comme tout le monde. Au final, ils sont prêts à trouver un travail et à le garder. Mais la vie ne réserve pas que des bonnes surprises !

    Elle et Lui ne sont pas des êtres grossiers, mal-élevés, ils tentent simplement, à travers leur propre langage, de rester au plus près de leurs pensées, de traduire au mieux leurs sentiments, de trouver la meilleure concordance entre leurs mots et leurs actions. Mais la normalisation du langage à laquelle Elle et Lui ont échappé, les rattrape et les sanctionne.

    Le Manager, les deux crapauds et l’air du temps est une pièce très ludique. C’est une confrontation entre trois langues différentes : la poésie (rimes, haïkus, sonnets), l’argot et la langue utilisée quotidiennement par chacun d’entre nous. C’est aussi un questionnement sur la normalisation de la pensée.

    Ce pouvoir qu’ont les mots de tenir à distance les vérités les plus éclatantes. 
    Marcel Aymé

    Note de l’autrice

    Un mot clôture le champ de notre pensée. Les mots qui sortent de notre bouche sont teintés de notre intention (bonne ou mauvaise). Un mot n’a pas la même signification pour tout le monde. Un mot mal choisi, mal interprété va tout de même en appeler un autre, qui va en appeler un autre, qui viendront alourdir cet équilibre précaire. Notre principal outil de communication est fragile. Au début de la guerre en Syrie, un homme qui luttait contre la dictature de Bachar El-Assad, décrivait un combat et criait : « … Là où les mots sont les plus beaux malgré eux, c’est lorsqu’ils sont en concordance avec une situation, une action. » […]

    Cette normalisation du langage qui crée ses expressions favorites (-ça m’interpelle quelque part- -que du bonheur- -on est pris comme otages-…) ne conduit-elle pas à une normalisation de la pensée ? C’est sur cette question que le texte s’interroge de façon ludique. […]

    Pour alléger le propos, les situations dramaturgiques, vont, quelquefois, amener les personnages à s’exprimer avec le parlé-chanté. Ils trouveront dans cette expression l’émotion qui leur permettra d’avancer et de poursuivre l’apprentissage.

    « On joue avec humour, en exagérant le trait, sur l’importance du langage dans la vie sociale d’aujourd’hui. Le chômage exclut et rend la communication difficile. Ici, l’agent institutionnel représente le langage normalisé et la cassure avec ces chômeurs ». Solenn Jarniou.

    Une compagnie de Loire-Atlantique

    La Compagnie Acta Fabula a été fondée en 2001. Suite à des lectures de Plus ou moins, ça dépend – dont le titre originel était Les G – au Théâtre Icare, au Studio Théâtre et au Lieu Unique à Nantes, le projet a obtenu l’aide à la création de la DRAC. Mais faute de partenaires suffisants, il n’a pu voir le jour. La compagnie est alors restée en sommeil pendant plusieurs années. La rencontre avec Loïc Auffret et l’envie de travailler ensemble ont décidé Solenn Jarniou à faire l’adaptation de son texte (initialement écrit pour 5 personnages) pour deux comédiens. La première pièce a donc vu le jour en 2009 sur une commande du Grand T à Nantes (Philippe COUTANT) pour se jouer en appartement. Après un passage à Avignon en 2010, la pièce aura été jouée environ 100 fois. La compagnie crée pour la saison 2014/2015 Le manager, les deux crapauds et l’air du temps, sa deuxième pièce. Le texte est à nouveau écrit par Solenn Jarniou.

    La compagnie Acta Fabula n’a pas encore de thématique de travail mais il ressort de ses deux premières créations que l’attention est portée sur l’importance du langage dans notre vie sociale et combien savoir choisir le mot exact est primordial.

    Distribution

    Autrice, comédienne, metteuse en scène : Solenn Jarniou

    Comédiens : Loïc Auffrey, Christophe Gravouil

    Assistante à la mise en scène : Marion Malenfant

    Création lumière : Yohann Olivier

    PRODUCTION : Plus Plus Production

    COPRODUCTION : Le Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique

    PARTENAIRES : DRAC Pays de la Loire (aide à la production) ; Région des Pays de La Loire ; Département de Loire-Atlantique ; Ville de Nantes ; SPEDIDAM ; Le Carré-Scène Nationale (Château-Gontier-44) ; Le Piano’cktail (Bouguenais-44) ; Le Piment Familial (Mortagne sur Sèvre – 85) ; Le Grand Lieu (La Chevrolière -44) ; Le Carroi (La Flèche-72)

    Billetterie

    Partenaires