BILLETERIE
HomeL’atelierArchivesSaison 2017/2018 LA POÉTIQUE DES SIGNES – Raphaël Cottin

LA POÉTIQUE DES SIGNES – Raphaël Cottin

  • C'est une légende

    Spectacle programmé dans le cade de « Premiers arrivés », le festival Jeune Public de l’Agglo du Pays de Dreux.

    Appréhendons ensemble l’art du mouvement

    Narrée comme un conte en voix off par la comédienne Sophie Lenoir, cette pièce chorégraphique emmène, jeunes et seniors, à traverser l’histoire de la danse, et à apprécier son évolution à travers cinq époques, cinq personnes qui ont marqué cette discipline. Grâce à ces chorégraphies, le public découvrira comment la danse est passée de la noblesse du 17ème siècle à la modernité du 20ème siècle. On se laisse transporter à travers ces mini-révolutions, bouleversant les codes de cet art mais conservant, à chaque époque, la beauté des mouvements.

    Venez découvrir l’évolution de la gestuelle et de son importance dans nos sociétés à travers des siècles et savourez sa poésie. 

    Raphaël Cottin : artiste pédagogique

    Raphaël Cottin débute la danse en 1987 à l’âge de 8 ans puis étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, en danse classique puis en danse contemporaine. Il deviendra tour à tour, interprète, pédagogue diplômé d’État où il se concentrera sur l’entraînement et l’autonomie du travail du danseur. Chercheur et notateur du mouvement en cinétographie Laban, après des études avec Noëlle Simonet au CNSMDP, il est depuis 2013 membre expert du Conseil international de cinétographie Laban (ICKL), dont il coordonne depuis 2016 le comité de recherche.

    Il deviendra par la suite chorégraphe et développe ses projets de création ou de recherche au sein de sa compagnie, La Poétique des Signes.

     

    La poétique des signes : une Compagnie en mouvement

    Raphaël Cottin crée sa compagnie en 1999 pour permettre la réalisation de ses projets, axés sur le mouvement, la musique live ou les compositions originales. Dans ses créations, l’influence du théoricien du mouvement du début du XXe siècle, Rudolf Laban se fait sentir.

    Cette structure conçoit pendant les premières années des événements ponctuels où la danse et la musique vivante sont déjà au centre des propositions (collaboration avec le contre-ténor Robert Expert, la soprano Patricia Petibon, le violoncelliste Alexis Descharmes , le flûtiste Cédric Jullion ou encore le percussionniste Joël Grare).

    Depuis la création de sa compagnie, Raphaël Cottin s’est entouré des danseurs Aurélie Barthaux, Olivier Collin, Clémence Galliard, Marie-Pierre Pirson, Leslie Dzierla, et plus particulièrement Pétulia Chirpaz (2006-2010) et Corinne Lopez (2008-2014).

    Sept pièces ont été créées depuis 2008, ponctuées par des projets plus éphémères mettant en scène des danseurs amateurs ou prenant un caractère événementiel :

    Les 7 premiers jours, création 2015.
    Buffet à vif, création 2014.
    Ein Körper im Raum – un corps dans l’espace, création 2014.
    Le Scapulaire noir, création 2011
    CURSUS & Le Point de vérité, création 2009-2010.
    Sei solo, création 2009-2010
    Matthieu 18, 20., création 2008.

    Avec la création du spectacle « C’est une légende » en 2017, Raphaël Cottin s’adresse cette fois au jeune public.

    « Proposer un spectacle jeune public ayant justement pour sujet ce qui me construit depuis l’enfance, c’est concilier mes désirs de chorégraphe et mes madeleines de Proust…»

     

    EN SAVOIR PLUS

    http://www.lapoetiquedessignes.com

    DISTRIBUTION

    Chorégraphie, textes, scénographie : Raphaël Cottin

    Interprétation : Antoine Arbeit & Nicolas Diguet

    Création musicale : David François Moreau

    Narratrice – Voix off :  Sophie Lenoir

    Lumières : Catherine Noden

    Costumes : Catherine Garnier

    Production : La Poétique des Signes

    Co-productions : Centre chorégraphique national de Tours – direction Thomas Lebrun (37) / L’apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise (95) / Ville de Tours – Label Rayons Frais, Création + Diffusion / La Pléiade – La Riche (37)

    Résidences : Centre chorégraphique national de Tours – direction Thomas Lebrun (37) / L’apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise (95) / La Pratique, atelier de fabrication artistique, Vatan (36) / Université François Rabelais, Tours (37)

    Prêt de studio : Centre national de la danse, Pantin (93)

    Subventions : SPEDIDAM / Région Centre Val de Loire / Conseil départemental d’Indre et Loire (37) / Conseil départemental du Val d’Oise (95)

    Billetterie

    Partenaires