HomeLes SpectaclesDanse GROUPE EMILE DUBOIS / COMPAGNIE JEAN-CLAUDE GALLOTTA

GROUPE EMILE DUBOIS / COMPAGNIE JEAN-CLAUDE GALLOTTA

My Ladies Rock

L’histoire du rock serait une affaire de mâles ?!

« My Ladies rock » va raconter l’histoire du rock mais vu du versant féminin moins exposé mais tout aussi fertile. Ce spectacle n’a pas pour but de faire la différence entre homme et femme mais au contraire de permettre à chacun de trouver sa propre identité, d’avoir la liberté de « composer » sa propre identité sexuelle. Jean-Claude Gallotta fait danser sur quatorze morceaux emblématiques, les interprètes du Groupe Émile Dubois, à travers des duos, des septuors, des quintets…

Des Ballets poétiques, enragés de liberté sur des morceaux survoltés interprétés par les reines de la culture pop-rock : de Aretha Franklins à Patti Smith en passant par Joan Baez et Tina Turner.

 

Tout est venu d’une réflexion de Jean-Claude Gallotta, lors de la création de « My Rock » en 2015 : « Si on regarde les reportages sur le rock : les concerts sont boostés à la testostérone, les icônes apparaissent sous les traits d’Elvis Presley, des Rolling stones et des Beatles. Les femmes n’y seraient que des égéries aux yeux amourachés ou des muses manipulatrices. Or, les pionnières du rock ont osé, ont bousculé et ont cassé l’image dans laquelle on voulait les confiner. Ainsi, Janis Joplin, Patti Smith, Nico ou Nina Hagen, notamment, se sont données le droit « d’être des hommes comme les autres », le droit d’être ce qu’elles étaient, dans leurs excès et dans leur génie musical ».

Jean-Claude Gallotta, chorégraphe, a déniché ces combattantes du rock. Par exemple, Wanda Jackson, chanteuse qui dans les année 50, s’est hissée au niveau d’Elvis Presley ; Janis Joplin qui connaitra la malédiction des rockers en mourant à 27 ans, deux semaines après Jimi Hendrix et 9 mois avant Jim Morrisson ; Joan Baez, engagée et tenace ; Brenda Lee, enfant prodige du rock ; Marianne Faithfull ; Tina Turner…. Alors existe-t-il un rock d’homme et un rock de femme ? Non parce que l’histoire du rock est marquée par l’androgynie (Mick jagger, David Bowie…).

 

Avec « My Ladies Rock », il entraîne ici les danseurs, ivres de désir et de colère, dans des ballets électriques entrecoupés de vidéos ou photos : notices personnelles ou biographiques. Autant d’évocations brûlantes et passionnées d’un art pur et libre, évoquées sur le plateau où les mouvements seront des poèmes enragés.

 

Jean-Claude Gallotta convoque les voix des femmes rockeuses et pionnières dans un récit intime poétique et énergique.

 

Jean-Claude Gallotta, créateur et chorégraphe, auteur associé au Rond-Point

Après un séjour à New York à la fin des années 70 où il rencontre Merce Cunningham et découvre l’univers de la post-modern Dance (Yvonne Rainer, Lucinda Childs, Trisha Brown,…), Jean-Claude Gallotta fonde en 1979 à Grenoble – avec Mathilde Altaraz – le Groupe Émile Dubois qui s’insère en 1981 dans la Maison de la Culture de Grenoble et deviendra en 1984 l’un des premiers Centres chorégraphiques nationaux. Son premier ballet, « Ulysse » (1981), lui ouvre les portes de la reconnaissance internationale, jusqu’à Shizuoka où il dirigera une compagnie japonaise de 1997 à 1999. Suivront notamment « Daphnisé Chloé » (1982), « Hommage à Yves P. » (1983), « Mammame » (1985), « Docteur Labus » (1988), « Presque Don Quichotte » (1999), « Trois générations » (2004). Puis son répertoire de plus de quatre-vingts chorégraphies s’enrichira au fil des années par le croisement de la danse avec les autres arts : le cinéma (il a lui-même réalisé deux longs-métrages), la vidéo, la littérature « les Larmes de Marco Polo » (2000), « l’Étranger » (2017) ; la musique, classique avec « Bach danse experience » (2008),  » l’Amour sorcier » (2013), en collaboration avec le metteur en scène Jacques Osinski et le chef d’orchestre Marc Minkowski, « le Sacre et ses révolutions » (2015) présenté à la Philharmonie de Paris ; ou originale, en développant des collaborations privilégiées avec notamment les compositeurs Henri Torgue, Serge Houppin et Strigall ; ou encore « populaire », venant ainsi élargir les frontières d’une danse contemporaine réputée élitiste. En 2016, il crée avec la chanteuse Olivia Ruiz,  » Volver « , présenté à la Biennale de la danse de Lyon ; il travaille également autour des figures du rock avec le triptyque « My Rock » (2004), « l’Homme à tête de chou » (2009),  » My Ladies Rock  » (2017). Le Groupe Émile Dubois a été reconnu Compagnie à rayonnement national et international par le Ministère de la Culture et de la Communication et est hébergé à la MC2: Grenoble. Jean-Claude Gallotta est également auteur associé au Théâtre du Rond-Point à Paris.

Il prépare pour septembre 2018, sa nouvelle création « Comme un trio », d’après Bonjour Tristesse de Françoise Sagan, ainsi que la recréation de « L’Homme à Tête de Chou » pour le printemps 2019.

Outre sa création « My Ladies Rock », ses spectacles « My Rock » et « L’Étranger » sont encore proposés en tournée durant la saison 2017/2018.

 

EN SAVOIR PLUS

http://www.gallotta-danse.com/My-Ladies-Rock

DISTRIBUTION

Chorégraphie : Jean-Claude Gallotta

Assistante : Mathilde Altaraz

Texte et dramaturgie : Claude-Henri Buffard

Danseurs : Agnès Canova, Paul Gouëllo, Ibrahim Guétissi, Georgia Ives, Bernardita Moya Alcalde, Fuxi Li, Lilou Niang, Jérémy Silvetti, Gaetano Vaccaro, Thierry Verger, Béatrice Warrand

Costumes :  Marion Mercier assistée d’Anne Jonathan et de Jacques Schiotto

Montage vidéo :  Benjamin Croizy

Musique additionnelle : Benjamin Croizy et Strigall

Scénographie et images : Jeanne Dard

Lumière : Dominique Zape

crédits Photos : Guy Delahaye ou Giovanni CittadiniCesi ou Pauline Le Goff ou Stéphanie Para

Musiques : Wanda Jackson | Brenda Lee | Marianne Faithfull | Siouxsie and the Banshees | Aretha Franklin | Nico | Lizzy Mercier Descloux | Laurie Anderson | Janis Joplin | Joan Baez | Nina Hagen | Betty Davis | Patti Smith | Tina Turner |

PRODUCTION :  Groupe Émile Dubois / Cie Jean-Claude Gallotta

COPRODUCTION : MCB° Bourges, Scène nationale, Théâtre du Rond-Point, Théâtre de Caen, CNDC d’Angers, Châteauvallon, scène nationale

SOUTIEN :  MC2: Grenoble

Billetterie

Partenaires