HomeLes SpectaclesMusique FEU! CHATTERTON

FEU! CHATTERTON

  • L’Oiseleur

    rock pop

    1ère partie : Bernhari

    une pop vaporeuse et mélancolique du Québécois Bernhari monte très haut en altitude et en extase.

    Leur rock fusionne les genres et les époques

    Feu! Chatterton est venu il y a deux ans présenter leur premier album « Ici le jour ». Le chant théâtral du leader, Arthur Teboul, à la voix éraillée avait fasciné l’auditoire. Les cinq parisiens reviennent à l’Atelier à spectacle pour nous présenter « L’Oiseleur », un univers différent du précédent dont l’originalité est notamment les paroles en Alexandrin. Leur inspiration, ils l’ont puisée en voyageant dans les Landes, et Pour Arthur, en espagnol et en Italie. Du côté musique : du rock bien sûr ! Mais aussi de l’électronique, de la chanson française, de la musique de film, du hip hop et du trop music (genre électro).

    Amour, lâcher-prise, sagesse, poésie, acceptation du fait que les choses finissent sont les mots d’ordre de leurs chansons lumineuses. Certains morceaux brillent par leur intensité explosive, d’autres étonnent au contraire par leur apaisement et leur sobriété.

    Dotés d’une belle énergie et d’un éclectisme qui leur permet d’être à l’aise dans différents contextes, les musiciens de Feu! Chatterton incarnent une élégance et un goût intemporels.

    Pour la scène, les nouvelles chansons vont se mélanger aux anciennes. Ils nous promettent des étincelles !

     

    Feu! Chatterton la force du contre-courant.

    Feu! Chatterton les dandy rock !

    « Nous sommes Feu! Chatterton, incandescent cadavre, pour vous servir », déclame Arthur avec une emphase rétro assumée (en référence à feu Thomas Chatterton, poète anglais suicidé du 18e siècle) !

     

    Ce groupe est un joyeux bazar ! Ils ne se ressemblent pas mais ils ont trouvé un langage commun. L’histoire de Feu! Chatterton commence au milieu des années 2000, trois membres du groupe se rencontrent alors au lycée Louis-le-Grand (Paris). Après leurs années d’études, le groupe se lance réellement et participe à plusieurs festivals (Rock en Seine, les Francofolies, le Printemps de Bourges…) et premières parties de concert (Fauve) au cours des années 2013 et 2014. Le groupe remporte plusieurs titres (prix Chorus 2014, prix Paris jeunes talents 2014, Prix Félix-Leclerc 2014…) et finit par sortir un premier EP le 8 septembre 2014 via un financement collaboratif KissKissBankBank. Leur premier album, Ici le jour (à tout enseveli) est sorti en 2015 après avoir signé chez Barclay.

    Raphaël, le batteur, a commencé avec le hip hop avant d’apprendre la batterie jazz et de partir à plusieurs reprises en Afrique afin d’étudier les percussions.

    Antoine (basse) possède une formation de contrebassiste classique mais c’est un amoureux d’acid house. Il a poussé le groupe à s’intéresser aux sons.

    Arthur vient de la chanson française, alors que les autres sont plutôt influencés par des groupes comme Radiohead ou des formations des années 70.

    En fait, ils se rejoignent beaucoup sur cette période de l’histoire du rock. Ils aiment aussi le Gainsbourg de cette époque pour sa chaleur dans le son, dans sa manière de produire quelque chose de luxuriant qui touche sans véritablement savoir pourquoi.

     

    A la quête de la musique en commun… C’est très précisément ce qu’ils cherchent donc chacun essaye d’informer les autres de les sensibiliser.

    Après deux ans de tournée, les cinq camarades se sont enfermés dans un appartement parisien du 11è arrondissement pour attaquer le deuxième album. Arthur s’est évadé en Andalousie et à Naples pour écrire quelques textes avant de retrouver les musiciens. Et « l’oiseleur » est né en mars 2018 !

     

    EN SAVOIR PLUS

    www.facebook.com/feu.chatterton

    soundcloud.com/feu-chatterton

     

    DISTRIBUTION

    Guitare : Sébastien Wolf

    Batterie : Raphaël de Pressigny

    Textes et chant : Arthur Téboul

    Guitares, claviers : Clément Doumic

    Basse : Antoine Wilson

    Billetterie

    Partenaires