HomeL’atelierArchivesSaison 2017/2018 DA SILVA

DA SILVA

  • L'aventure

    Une plume, une voix, un parcours.

    Da Silva est passé d’une histoire à l’autre pour parler des aventures que la vie réserve, se perdant parfois, se retrouvant chaque fois au gré de ses humeurs. Un bouquet de chansons écrites sur trois ans, à Paris, en Bretagne, quelque part au Portugal. Des saynètes qui racontent l’amour, la vie, quelques fantaisies avec une passion pour John McEnroe. Et puis cette voix, mi-poussée, mi-susurrée, sublimée par les arrangements de cordes et de cuivres de Bruno Bertoli. Un joli tableau de pop symphonique qui peut être : puissante grâce à l’électro enrichie de cuivres et de cordes pour parler d’une pulsion meurtrière ; douce avec des ballades aux motifs sixties pour se mettre dans la peau d’une jeune femme libertine qui se fiche du jugement d’autrui ; lascive avec un fond de guitares en arpège…

    Troubadour dans l’âme, Da Silva enchante les amateurs de poésie et de musique avec ses chansons à texte. Mélodies douces, paroles mélancoliques et talent immense caractérisent cet artiste qui monte tranquillement mais sûrement les marches du succès.

    Pour sa première fois à l’Atelier à spectacle, le challenge de Da Silva sera de sublimer « L’Aventure » mais aussi quelques chansons issues des six albums précédents.

     

    Grâce à ses très courts-métrages, Da Silva nous invite à l’Aventure.

    Un auteur-compositeur au talent fou

    Emmanuel Da Silva voit le jour à Nevers en France en 1976. Passionné par la musique, il s’intéresse tout d’abord aux sons bruts du punk. Da Silva fondera d’ailleurs son premier groupe sous ce style. « Punishment Park » ne tiendra pas longtemps car le jeune artiste est soudainement attiré par un genre plus léger qui s’apparente plus au folk. Da Silva s’essaye également à la musique électronique et se produira dans certains festivals en compagnie d’un petit groupe baptisé « Venus Coma ».

    Après avoir voguer longtemps entre deux eaux, il se fixe sur un style acoustique et plus musical. Il écrit de nombreuses chansons et les envoie à des maisons de disques. Il se fait remarquer par le chanteur Cali qui lui demande d’assurer les premières parties de ses concerts.

    Après avoir été sur les routes de nombreuses semaines pour suivre la tournée de Cali, Da Silva enregistre son premier album. « Décembre en été » sort en 2005 et devient vite le disque phénomène du moment. Le titre « L’indécision » enregistre de belles ventes tout en étant perpétuellement présent sur les ondes. Da Silva part par la suite en tournée avant de collaborer avec Christophe Mali.

    Ce dernier lui demande de composer un titre destiné à paraître sur l’opus de « Marina Vénache ». L’artiste accepte et écrit « Tout me revient » qui deviendra un grand succès.

     

    « De beaux jours à venir », second album de Da Silva sort en 2007 et marque un tournant pour la carrière du chanteur. Il signe des textes plus sombres qui traitent des noirceurs de l’âme humaine et de la société. Jugé plus dur que le disque précédent, l’opus est pourtant très bien accueilli par les fans du chanteur.

    Changeant de registre, Da Silva signe la même année deux disques pour enfants. Composés de comptines et de chansons, « Le peuple des dunes » et « Le mystère des couleurs » témoignent de la pluralité de son talent.

    Les amateurs de Da Silva attendront deux années pour apprécier un nouvel album. « La tendresse des fous » aura valu la peine de patienter jusqu’en 2009. La qualité des sons et des textes est saluée par les critiques tout en étant largement récompensée par des ventes spectaculaires.

    Da Silva publie par la même occasion son premier livre pour enfants intitulé « Billie et les rois de la nuit ».

     

    Depuis 2005, Da Silva n’a cessé d’enchainer les concerts, près de 500 en 5 tournées à travers la France, la Suisse, la Belgique mais aussi la Biélorussie, le Québec, l’Algérie et l’Afrique Subsaharienne.

    En 2012, Da Silva participe à la tournée de l’alimentation générale culturelle du théâtre éprouvette mené par Jean Bojko. En deux jours, il donne seize concerts dans le Morvan au cœur de zones rurales, éloignées des circuits culturels habituels.

    Passionné de photographie, l’artiste se lie d’amitié avec Richard Dumas, qui réalise les pochettes de ses quatre premiers albums. Quant à Emmanuel Da Silva, il signe, de son côté les photos du livret de « Les Fleurs Sauvages de Charlie », album qu’il a réalisé début 2014.

    Ses talents d’auteur-compositeur l’amènent à collaborer avec de nombreux artistes. Il écrit, compose pour Claire Denamur, Jenifer, Soprano, Enrico Macias, Julie Zenatti… et réalise les albums d’Elsa Lunghini, ou encore Yseult.

     

    Source : chérifm / Wikipédia

    EN SAVOIR PLUS

    https://fr-fr.facebook.com/DaSilva.Officiel/

    https://www.dasilvaofficiel.com

    DISTRIBUTION

    Interprète – musicien – auteur – guitare : Emmanuel Da Silva

    Basse, batterie, claviers : Frédéric Fortuny

    Batterie : Romain Vialon

    PRODUCTION : Totoutard Production

    Billetterie

    Partenaires