HomeL’atelierArchivesSaison 2016/2017 Kery JAMES

Kery JAMES

  • "À vif" par Jean-Pierre Baro

    THEATRE / CREATION

    Deux France

    Kery James est connu pour son art de la contestation, son discours engagé et sa poésie humaniste. Avec cette nouvelle expérience théâtrale, le rappeur a écrit et interprète cette pièce politique, radicale et poétique.

    Sur scène, le public va assister à une joute verbale entre deux avocats qui participent à un concours d’éloquence, dit « La Petite Conférence », effectué en fin de cursus de l’Ecole de Formation du Barreau. Les élèves peuvent ainsi s’exercer à la plaidoirie. La question qui leur est posée pour cette épreuve est : « L’Etat doit-il être jugé coupable de la situation actuelle des banlieues ? » Les professeurs désignent les rôles de chacun. Maitre Yann doit répondre par l’affirmative et Maître Soulemaan doit défendre l’argumentaire : que les citoyens, habitants de ces dites banlieues, sont responsables de leur condition de vie.

    Bien sûr, l’exercice va demander un investissement physique et intellectuel conséquent mais il est aussi l’occasion pour les deux avocats de régler quelques comptes. L’affrontement ne sera pas que verbal, il se déroulera aussi de manière ludique (éclatant).

    Pour orchestrer cette pièce, Kery James a confié la mise en scène à Jean-Pierre Baro, artiste associé au Centre Dramatique National de Sartrouville et aux Scènes du Jura. Cette pièce ne caricature pas les deux France. Kery James ne favorise pas une opinion plus qu’une autre. Sa conviction étant que tous ensemble nous pouvons parvenir à améliorer la situation des banlieues et du vivre ensemble.

    Une plaidoirie mémorable, profonde, précise, très argumentée, mais non sans humour.

    Note de l’auteur

    « Je voudrais que cette pièce soit dans la lignée de ce que j’ai toujours essayé de proposer, tout au long de ma carrière musicale, en tant qu’auteur et interprète.

    Je veux faire de A Vif une pièce qui dit quelque chose, transmet une émotion, suscite une interrogation et une remise en question. Une pièce dont on ne ressort pas indemne, une pièce qui marque, bouleverse parfois et peut-être même change les choses. Peut-être même une seule. Une pièce importante, sociale, nécessairement politique mais pas politicienne. En d’autres termes, une pièce qui participe à la vie de la cité. Ce sont là les objectifs que je me suis fixé tout au long de ma carrière musicale et je ne saurais faire autrement dans le théâtre, la peinture ou le cinéma. […]

    Cette pièce ne règlera certainement pas le problème, mais proposera quelque chose de fondamental à la cohésion nationale : un dialogue. Elle brisera les idées reçues et mettra en évidence la complexité de ces deux France que certains tentent d’opposer en les présentant comme deux blocs compacts et soudés dans lesquels tout le monde vit et pense de la même manière. […]

    En 2012, je me suis produit au Théâtre des Bouffes du Nord pendant trois semaines. Accompagné d’un clavier et d’un percussionniste, j’y ai interprété les titres les plus marquants de ma carrière. Le public amateur de rap dans une forme plus habituelle n’a pourtant pas boudé le concept, au contraire. Il s’est retrouvé mélangé au public […] En raison du sujet évoqué, en plus du public habitué à fréquenter les théâtres A Vif attirera des spectateurs qui habituellement n’y viennent pas car ils le jugent, à raison selon moi, trop abstrait et éloigné de leur réalité. Les deux France se rencontreront au théâtre, dans le réel et peut-être même, échangeront. Ce sera déjà un petit pas vers le vivre-ensemble. Les montagnes sont faites de petites pierres. »

    Distribution

    Auteur – comédien : Kery James

    Metteur en scène : Jean-Pierre Baro

    Comédien : Yannik Landrein

    Collaborateur artistique : Pascal Kirsch

    Scénographie Mathieu : Lorry Dupuy

    Création sonore : Loïc Le Roux

    Conseiller à la dramaturgie : Samuel Gallet

    Régisseur général : Thomas Crevecoeur

    PRODUCTION : Astérios Spectacles

    COPRODUCTION : Les Scènes du Jura – Scène Nationale, Scènes Vosges Arts de la Scène, Radiant-Bellevue à Caluire-et-Cuire, Le Train-Théâtre à Portes-les-Valence, Maison de la Musique de Nanterre, Pôle Culturel d’Alfortville ; l’Atelier à spectacle, la Scène conventionnée de l’Agglo du Pays de Dreux (Vernouillet-28)

    Zoom sur...

    Kery James, le maître des mots

    Après avoir sorti son premier titre, La vie est brutale, à 14 ans, il a porté les couleurs du rap le plus authentique avec les albums Original MC et Le combat, et il a continué avec son groupe Ideal J. Puis, il a cassé tous les repères en introduisant des percussions des quatre coins du monde dans son premier album solo Si c’était à refaire. Il a prouvé plus récemment que le hip hop restait son domaine avec le succès des albums A l’ombre du show business, Réel ou encore Dernier MC qui l’emmène sur la scène de Bercy en novembre 2013.

    En 2012, pourtant, il vient dérouler le fil de sa carrière d’une manière inédite, l’écriture en fil rouge. Vingt ans de carrière… Une telle longévité artistique constitue un fait rare dans le rap français. Ce fait d’armes le hisse aux côtés des autres pionniers, NTM, I AM, MC Solaar ou Assassin. Là où le jeunisme domine trop souvent, Kery James peut se targuer à la fois de distiller une écriture adulte, exigeante, de se renouveler et de surprendre sans céder aux modes et de toucher des publics très différents. A cette occasion, il réarrange l’ensemble de son répertoire pour proposer un concert inédit, trois semaines durant au Théâtre des Bouffes du Nord. Aujourd’hui Kery James, publie son autobiographie et présentera en 2017 sa première pièce de théâtre qu’il a écrite et dans laquelle il jouera accompagné du comédien Yannik Landrein. Jean-Pierre Baro mettra en scène cette pièce.

    Jean-Pierre Baro, le chef d’orchestre

    Jean-Pierre Baro est comédien et metteur en scène, formé à l’ERAC (entre autres auprès de David Lescot, Valérie Dréville, Jean-Pierre Vincent, Bruno Bayen …). Il joue sous la direction de Jean-Pierre Vincent, Gildas Milin, Thomas Ostermeier, Didier Galas, David Lescot, Gilbert Rouvière, Stéphanie Loïk, Lazare… Il dirige la compagnie Extime avec laquelle il met en scène l’Epreuve du feu de Magnus Dahlström (Friche de la Belle de Mai), L’Humiliante histoire de Lucien Petit de Jean-Pierre Baro (Odéon/Ateliers Berthier, Théâtre Nanterre Amandiers), Léonce et Léna/Chantier de Georg Büchner (Odéon/Ateliers Berthier), Je me donnerai à toi tout entière d’après Victor Hugo (Théâtre Antique de Vaison-la-Romaine), Ok, nous y sommes d’Adeline Olivier (Studio Théâtre du Vitry). En 2010-2011, il met en scène Ivanov {Ce qui reste dans vie…} d’après Anton Tchekhov (CDN d’Orléans, Théâtre Monfort …).

    En 2013, avec Extime Compagnie, il créé Woyzeck (Je n’arrive pas à pleurer), d’après Georg Büchner au CDN Orléans/ Loiret/Centre et au Monfort-Paris. En 2014, il créé Gertrud au CDN Orléans/Loiret/Centre et au Monfort-Paris. En janvier 2016, il crééra le spectacle Master, de David Lescot, au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN dans le cadre de la Biennale Odyssée en Yvelines, dédiée à la création théâtrale pour l’enfance et la jeunesse. En juin 2016, il mettra en en scène La mort de Danton, de Georg Buchner à Montpellier pour le Printemps des comédiens avec les élèves de L’ENSAD et Suzy Storck de Magali Mougel au Théâtre Nationale de la Colline avec les élèves de l’ERAC. Il enseigne et mène régulièrement des stages et ateliers professionnels, notamment au Conservatoire d’Orléans et de Tours, au CDN Orléans, au CNAC, à l’ERAC, à L’ESAD, à l’Institut Français du Cameroun et à l’ENSAD. Il est artiste associé au CDN de Sartrouville.

    Billetterie

    Partenaires