HomeLes SpectaclesCirque Cie Pascal Rousseau

Cie Pascal Rousseau

  • « Le Mur… de l’équilibre »

    CIRQUE/ THEATRE AERIEN

    La suite d’« Ivre d’équilibre » vu à l’Atelier à spectacle en 2013

    « Le Mur… de l’équilibre » est le deuxième volet d’une trilogie créée par Pascal Rousseau. Dans la suite logique de sa première création sur le thème de l’homme en perpétuelle quête du sens de sa vie, le circassien prolonge son propos et nous entraîne dans son univers théâtral et imaginaire pour une confrontation avec un mur.

    Oser. Se mettre en danger. Franchir ce qui paraît impossible parce qu’on y croit. Faire face. Chercher la matière du renouveau dans l’épreuve. Faire naître l’espoir…

    Pascal Rousseau va relever ces défis en rencontrant LE MUR, l’obstacle ultime et incontournable. Devant lui un seul combat, celui de la vérité. Il va tenter d’extirper de ce mur toute la matière pour comprendre, pour voir, pour agir.

    A force de se retrouver enfermé dans la structure, une solution lui apparaît : il faut sublimer l’obstacle. Point de départ d’une nouvelle voie !

    Le dénouement du spectacle réserve son lot de surprises et d’espoir.

    L’artiste et la détermination de son personnage forcent l’admiration. Il réalise une époustouflante démonstration aérienne. Le spectacle nous entraîne au sommet et nous donne le pouvoir de le dépasser. La musique qui l’accompagne est forte et discrète à la fois, tout en nuances et élégance. Elle décuple l’effet de proximité.

    A travers son histoire personnelle et ses souvenirs, Pascal Rousseau nous offre un spectacle étonnant, vertigineux.

    Rendez-vous dans quelques saisons pour le troisième et dernier volet « Le Cercle d’équilibre » qu’il joue à Avignon en 2017.

    Le mur symbole des obstacles de la vie à dépasser

    DISTRIBUTION

    Concepteur, circassien : Pascal Rousseau

    Compositeur et interprétation musicale : Eric Bono

    Mise en scène :  François Bourgier

    Textes : Anne De Commines

    Créateur lumière : Jimmy Thavot

    Créateur des costumes : Claudio Soro

    Photos – design : Philippe Deutsch

    CoPRODUCTION : Cie Pascal Rousseau, Cirque Baroque et Les Passionnés du Rêve

    Soutien : Conseil Général des Yvelines, Grenier (Bougival), Sax (Achères), Ferme du Mousseau (Elancourt), Théâtre des Pénitents (Montbrison), Palène (Rouillac), Espace JKM (St-Nom-la-Bretèche), Triangle (Huningue), Verrerie d’Alès en Cévennes (Pole National Cirque – Languedoc Roussillon)

     

    Zoom sur...

    Note de l’artiste

    C’est à force de jouer « Ivre d’équilibre » que je me suis rendu compte de l’impact dramaturgique du geste circassien. Jamais auparavant, dans la rue ou en gala je n’en avais mesuré la portée symbolique. Les retours du public ont fortement appuyé en ce sens. « Ivre d’équilibre » qui au départ se voulait assez simple avec un enchaînement de « numéros » dit classiques a pris (c’est vrai avec l’apport de François Bourcier) une dimension plus profonde avec très vite le mot « poétique » qui est apparu, et même plus avec un certain impact sur l’implication émotionnelle du public.

    En créant « Le mur… de l’équilibre », j’ai posé le postulat de ne plus travailler autour de la même forme. Cette fois ci, c’était le sens dramaturgique qui prédominait sur l’idée de numéro. Et je me suis vite rendu compte que l’implication physique circassienne en était certainement encore plus forte et que le public ressentait de manière plus intense le sens du spectacle.

    D’où l’idée de ce projet pour comprendre ce mécanisme, pour comprendre comment l’implication circassienne fait sens. Dans ce 2ème volet, nous abordons le thème du mur, métaphore des difficultés de la vie. Ce thème porte à se poser des questions plus précises et porte donc la réflexion plus loin.

    Pascal Rousseau, un artisan du cirque

    Fils d’artisan, il a vécu à la campagne, en Bourgogne où pendant 20 ans il n’a fait que du foot et de la maçonnerie durant les vacances avec son père.

    A 20 ans, après son BAC, il monte à Paris pour passer un CAP de sellier maroquinier. Ce qui l’amènera chez Hermès où il y restera 5 ans. En parallèle, il fréquente assidûment une école de cirque, découverte par l’intermédiaire de son frère, alors cascadeur. Sa passion est née et ne le quittera plus.

    A 25 ans, il croise la compagnie Volte Face. Commence alors pour lui, sa carrière artistique. Pendant 9 ans, il est jongleur. C’est aussi pour lui, l’occasion de mettre en scène toutes les disciplines qu’il pratique dont le jonglage.

    Il décide de partir en solo pour devenir équilibriste et pour réaliser ses propres créations. Cela commence par le numéro de rouleaux américains que l’on verra au « Plus grand cabaret du monde » sur France 2. Il poursuit sa quête avec son premier spectacle, d’une trentaine de minutes, créé pour la rue, sur le parvis du Centre Beaubourg à Paris. Ce spectacle tourne désormais en festival dans toute la France ainsi qu’à l’étranger, notamment au Japon où il l’a présenté durant 4 mois en 2005. La réalisation de son rêve le plus fou, le spectacle d’une heure sur scène destiné au théâtre : « Ivre d’équilibre », est l’aboutissement tant espéré. Il y met en jeu ses 17 ans de carrière et mon vécu personnel. Et son rêve continue avec cette trilogie.

    « En me mettant en total déséquilibre, trouverai-je enfin l’équilibre ? »

    « Equilibre, déséquilibre : suis-je un déséquilibré qui cherche à s’équilibrer ? »

    Site officiel
    Billetterie

    Partenaires