HomeL’atelierArchivesSaison 2015/2016 Katerine

Katerine

  • Philippe Katerine

    CHANSON

    Chanteur fantaisiste, parfois grave, surtout décalé

    Katerine ou Philippe Katerine a composé et écrit ce nouveau projet artistique comme un film dont le postulat est : un homme se retrouve en vacances à Figeac et se sentant emmuré vivant parmi les vestiges médiévaux qui l’encerclent, commence à éprouver une pulsion inédite : l’envie de tuer ! Seule sa bonne éducation (ou sa lâcheté) l’empêche de passer à l’acte. Pour tenter d’évacuer cette étrange sensation funèbre, calmer cette violence impromptue, l’homme prend sa voiture, laisse sa famille derrière lui et s’en va rouler au hasard. Il traverse la France, celle de Charles Trenet, de l’Auvergne au Limousin, pour finir en Vendée, sur ses terres d’origine. Au cours du voyage, il a chanté des chansons à tue-tête, des chansons qu’il a improvisées au volant, ou dans des chambres d’hôtel, comme pour se libérer des amoncellements macabres qui lui tétanisaient l’esprit. Il a tout de même supprimé sciemment une vie en route, celle d’un hérisson. Le pauvre animal traversait au mauvais moment, il a pris pour les autres.

    Ce n’est peut-être pas le plus beau film du monde mais il est touchant, burlesque, intime. Dans le rôle principal, on retrouve sa voix nue. Celle-ci est accompagnée par un piano, quelques petites percussions et bruits de la nature. Au final, ce sont seize saynètes qui vont du Pas simple au Compliqué et du Bonheur au Merveilleux, sautillant de comptines philosophiques (Les Objets, Papa) en promenades Tatiesque (Automobile), comme à la recherche effrénée du Moment parfait. Lequel, en un happy end pourtant un peu triste, finit par arriver.

    C’est un film singulier et pourtant tout Katerine est là, concentré et décontracté. Sur scène, Katerine va s’en tenir à une approche dépouillée dans une formule en duo avec une pianiste venant du classique

    Un moment de vie d’un serial killer contrarié et mélodadaïste.

    Mot de Katerine

    « J’ai fait des disques où c’était un peu de la représentation, comme une installation en art contemporain. Là, c’est davantage comme une lettre à un ami, un journal intime », souligne le chanteur, épaulé sur ce projet par le musicien Julien Baer, qui « me ramenait toujours à quelque chose d’authentique ». « Je ne suis pas aventurier dans la vie, mais pour la musique, ça oui ! » assure Katerine, qu’on connaissait acteur, danseur et se fait illustrateur pour la pochette et le livret de ce 10e album studio. « Je ne réfléchis pas en termes de clientèle. Mon père était commerçant, il vendait des produits pour l’élevage, il réfléchissait comme ça, mais quand on est chanteur… Je fais confiance aux gens »,

    Distribution

    Auteur – compositeur – musicien – interprète : Philippe Katerine

    Piano : Dana Ciocarlie

    Supervision musicale : Alexis Kune

    PRODUCTION : 

    DISCOGRAPHIE :
    1991 – Les mariages chinois
    1993 – Les mariages chinois et la relecture
    1994 – L’éducation Anglaise
    1996 – Mes mauvaises fréquentations
    1999 – Les Créatures
    1999 – L’homme à trois mains
    2002 – 8ème ciel
    2005 – Robots après tout
    2010 – Philippe Katerine
    2013 – Magnum
    2016 – Le film

    BIBLIOGRAPHIE :
    2007 – Doublez votre mémoire, journal graphique
    2012 : Comme un Ananas, Denoël, coll. « X-TREME », (ISBN 978-2207112984)
    2013 : Milanimo, livre et disque pour enfants de Julien Baer, illustré par Philippe Katerine, Actes Sud Junior
    2015 : La vérité sur les tapirs, livre et disque pour enfants de Julien Baer, illustré par Philippe Katerine, Actes Sud Junior

    RECOMPENSES :
    2007 : Globes de Cristal de l’interprète masculin de l’année (récompenses françaises décernées par la presse française dans le domaine des arts et de la culture.)

    Billetterie

    Partenaires