HomeActualitésLe visage de la démocratie par les flamands d’Ontroerend Goed

Le visage de la démocratie par les flamands d’Ontroerend Goed

Le visage de la démocratie par les flamands d’Ontroerend Goed

25 octobre 2017 HomeSpectacles

Un théâtre participatif

« Fight Night » c’est d’abord le titre d’un jeu vidéo vieux d’une dizaine d’années qui mettait en scène des combats de boxe. En entrant dans l’Atelier, nous avons retrouvé ce ring, sans les élastiques qui le délimite, surplombé d’écrans télés et d’un micro tombant du plafond : symbole à la fois d’une lutte et d’un plateau télé. Derrière ce décor, deux informaticiens communiquent avec nous uniquement avec ces écrans. Un animateur, élégamment habillé, s’est avancé et nous a très vite expliqué à quoi servaient les petits boîtiers donnés à l’entrée de la salle : nous allions éliminer des candidats.

Et là, les 153 spectateurs sont devenus acteurs. Les candidats ont argumenté, ont séduit, ont provoqué et semé le doute. Même l’animateur a profité de sa connaissance du système pour parasiter le jeu. Les votants étaient tenus en haleine par les éliminations. Au final, une gagnante mais était-elle la préférée de la majorité du public ?

Fight Night laisse le spectateur sur une question morale toujours d’actualité : en démocratie, qu’est-ce que la majorité ? QUI est la majorité ? Et surtout, qu’a-t-elle le droit de faire ? Il en dit long aussi sur nous‐mêmes : comment en tant que groupe, nous jugeons, condamnons, punissons ou tolérons.

Une exploration ludique des rouages d’une élection. Le public est ressorti fasciné par cette performance, interrogateur par rapport à ses votes et ce qu’il a entendu, ravi de cette expérience commune, amusé par les situations, dérouté parfois, régalé par l’accent belge. Une bonne soirée théâtre !

 

Revivons grâce aux photos d’Arnaud Rouyer, la performance des flamands Ontroerend Goed.

 

Partenaires