HomeL’atelierArchivesSaison 2016/2017 POST IMAGE invite John GREAVES

POST IMAGE invite John GREAVES

  • "In an english garden"

    JAZZ

    Concert anniversaire : 30 ans du groupe !

    Le groupe Post Image célèbre ses 30 ans de carrière ! L’occasion rêvée de nous faire découvrir sa collaboration inédite avec le chanteur gallois, John Greaves, ancien comparse de Robert Wyatt ou Henry Cow.

    Depuis sa création, le groupe distille, avec convivialité, son son électro-jazz-fusion. Une musique métissée, prenant sa source dans la culture anglaise comme, ici, avec le projet In An English Garden. Hommage à la musique d’Outre-Manche, la réunion du groupe et du chanteur sonne comme une course poétique, tortueuse, sauvage et imprévisible…

    L’histoire de leur rencontre remonte à 2010, à l’occasion d’une résidence en Aquitaine. Un travail en commun qui aboutit à un premier concert, puis un second quelques mois plus tard. L’idée d’un disque germa dans les esprits et est née quelques années plus tard. Ils nous présentent le résultat maintenant sur scène. Six compositions, six ballades au charme singulier. Charlie Chaplin et Nick Drake sont convoqués car John Greaves reprend aussi deux compositions nées de sa collaboration avec Peter Blegvad et il met également des mots sur une musique de Feugas.

    La chaude voix grave de John Greaves qui s’entremêle avec génie avec les instruments de Post Image, créant un univers sonore magique et laissant la place à l’expression, à la voix de John Greaves ainsi qu’aux généreux instrumentistes du groupe.

    Ils dessinent un monde, quelque part entre jazz et chanson, en toute élégance, dans un hommage amoureux à la musique anglaise.

    Post Image

    C’est en 1987 que le bassiste Dany Marcombe et le batteur Didier Lamarque (tous deux transfuges du groupe UPPSALA) fondent le groupe Post Image. Avec Freddy Buzon (trompette), Patricio Lameira (guitares) et Stéphane Gazillac (claviers), cette formation, dégageant à la fois énergie et fraîcheur, donne une vingtaine de concerts dans le sud-ouest et enregistre très vite son premier album, Les Nouvelles.

    En 1991, Post Image signe avec la maison de disque FNAC Music Production et enregistre son deuxième disque, Onde Colorée sur lequel sont invités Pierre Blanchard (violon électrique) et Francis Bourrec (saxophone). Cet enregistrement est suivi d’un grand nombre de concerts à travers la France ce qui permet au groupe d’acquérir une dimension nationale et de se hisser aux côtés de groupes comme Sixun ou Ultramarine.

    Pour l’enregistrement du troisième album Caldeira, le quintet trouve un équilibre basé sur l’association d’individualités musicales fortes avec les arrivées de Tony Thuillier au claviers et Roger Biwandu à la batterie. Ils invitent Alain Debiossat (saxophone), Xavier Desandre (percussions), Cyril Atef (voix), Annick Tangora (voix), et Anthony Breyer (batterie). Les tournées se succèdent en France et à l’étranger, Francis Bourrec (saxophone) et Lionel Fortin (claviers) intègrent le groupe (Didier Ottaviani assurant des remplacements à la batterie).

    La quantité de concerts donnés par ce groupe toujours sur la route ne produit pas d’album pendant cinq ans. En 1998, le « noyau dur » fait appel à Christophe Schelstraete (batterie), Jean-Christophe Jacques (saxophones), Laurent Paris (percussions) et Sylvain Dumoulin (ingénieur du son) et s’enferme dans son studio pour enregistrer Roots, sorti en 2000, puis reprend la route. Post Image poursuit son évolution dans une mouvance « ethno-électro-jazz ». En 2002 le groupe enregistre son cinquième album Seven Trips, avec le label Mosaic Music Distribution. En 2006 pour l’enregistrement du sixième album il s’enrichit de la venue de nouveaux membres : Eric Perez (batterie), Frédéric Feugas (claviers, machines) et Patrice Cazals (ingénieur du son). En 2007, Post Image fête ses 20 ans avec Impulsion. La tournée promotionnelle a compté 30 concerts à travers la France (Festivals Jazz In Marciac, Carcassonne…).

    La formation actuelle, composée de Dany Marcombe (basse), Freddy Buzon (trompette, bugle), Patricio Lameira (guitares, chant), Jean-Christophe Jacques (saxophones), Eric Perez (batterie), Frédéric Feugas (Claviers) et Patrice Cazals (ingénieur du son), où chacun compose et participe à la vie du groupe, se rapproche beaucoup de la formation initiale dans l’esprit tout en permettant à Post Image d’avoir le reflet d’un groupe en perpétuel mouvement qui poursuit inlassablement sa quête musicale.

    Aujourd’hui, c’est leurs 30 ans qu’ils viennent fêter à l’Atelier à spectacle. Quelle carrière !

    Distribution

    Basse : Dany Marcombe

    Batterie : Eric Perez

    Guitare et voix : Patricio Lameira

    Claviers : Frédéric Feugas

    Trompette : Frédéric Buzon

    Saxophone : Jean-Christophe Jacques, Alain Debiossat (Sixun, Orchestre National de Barbes)

    Chant : John Greaves

    PRODUCTION : Aqui Label Musique

    Zoom sur...

    John Greaves, l’invité

    Bassiste, compositeur et chanteur de jazz, il fait une musique inclassable. Ce britannique né en 1950 au Pays de Galles navigue entre un free-jazz et une pop subtile où de multiples influences se croisent.

    Après des études de littérature à Cambridge, il se joint dès la fin des années 60 à Henry Cow. On le trouve aux côtés de Mike Oldfield ou de Robert Wyatt dans l’album Ruth Is Stranger than Richard (1975). En 1976, il enregistre à New York Kew. Rhône, avec la complicité de Peter Blegvad (qu’il a connu lors de la fusion de Slapp Happy avec Henry Cow) : on y retrouve aussi Carla Bley, Michael Mantler et le batteur free Andrew Cyrille. Cette réussite présente de magnifiques chansons aux mélodies et arrangements assez sophistiqués, qu’il interprète avec sa voix mélancolique. Il travaille avec le groupe National Health, avec David Thomas (de Père Ubu) and the Pedestrians, aux côtés d’Anton Fier (Golden Palominos) et Richard Thompson ou encore avec Peter Blegvad pour The Naked Shakespeare.

    En 1982, il publie Accident, des chansons atypiques et tristes et en 1985, il récidive avec Parrot Fashions, dans lequel il approfondit un univers poétique proche d’une pop anglaise gothique. Sans esprit de système, on le croise auprès de Michael Nyman, du Penguin Café Orchestra, de Nick Mason, de Jack Bruce, mais sa carrière demeure confidentielle.

    En 1998 il participe au trio The Lodge avec ses deux vieux complices Peter Blegvad et Anton Fier. À cette même période, il travaille avec les Flying Lizards et le leader du groupe, David Cunningham, avec lequel il concocte Greaves, Cunningham, un disque en duo dépouillé et envoûtant qui souligne sa voix subtilement grave. Installé en Normandie, il publie en 1991 pour le label indépendant La Lichère, La petite bouteille de linge, un disque un peu fourre-tout dans lequel on peut croiser quelques musiciens de jazz français et anglais, tout en continuant à enregistrer avec Peter Blegvad.

    En 1995 il revient avec Songs, sans doute son meilleur disque toutes époques confondues, dans lequel paradoxalement, il chante très peu. La présence de Robert Wyatt n’y est sans doute pas étrangère. Dans trois titres, dont une reprise du classique “Kew. Rhône”, Wyatt fait merveille, d’autant que les mélodies sont d’une finesse et d’une émotion rares. Il avait invité la chanteuse Caroline Loeb, Susan Belling, une soprano venue du classique et Kristoffer Blegvad, le frère de Peter. En 1997, il participe au dernier opéra de Michael Mantler, The School of Understanding, en compagnie notamment de Jack Bruce et Robert Waytt. Aujourd’hui, il pose sa voix particulière sur les sons électro ethno jazz de Post Image.

    En savoir plus :

    Billetterie

    Partenaires