Kery James

  • « A.C.E.S. Tour »

    CHANSON/RAP

    La tournée solidaire

    Kery James est venu en mai dernier pour nous présenter sa première pièce de théâtre « A vif ». Il est de retour à l’Atelier à spectacle, cette fois-ci, avec un concert original. Il interprète ses morceaux les plus marquants de ses 20 ans de carrière en version acoustique. Il privilégie le show intimiste sans artifice afin d’être plus dans l’échange et le partage avec son public. L’originalité de ce spectacle : il a intégré quelques d’extraits de textes d’écrivains ou d’hommes politiques ayant marqué l’histoire. Kery James a pris goût au théâtre !

    Entre concert et bourse d’étude

    Le rappeur a aussi souhaité mêler rap et éducation, c’est l’autre particularité de cette tournée. Ainsi, A.C.E.S c’est à la fois un concert et une bourse d’étude. En effet, Kery James est un artiste engagé. Son fer de lance : mêler son art et le civisme, et surtout mettre en pratique ce qu’il dit. Ainsi, dans la continuité de son engagement porté par son association du même nom : A.C.E.S (Apprendre, Comprendre, Entreprendre et Servir), il reverse une partie de son cachet à un jeune habitant dans la ville programmant son concert, pour l’aider à financer ses études supérieures. Mais attention il ne suffit pas d’être fan pour décrocher cette bourse. Postez une vidéo de présentation sur viméo (en lien privé). Il faut faire preuve de motivation et envoyer à bourseaces@gmail.com votre dossier et le lien de la vidéo.

    Pas d’excuses pour venir applaudir cette référence du rap français. Reconnu pour la qualité de ses textes et sa sensibilité, il est le chef de file d’un rap engagé aux antipodes des clichés violents et commerciaux.

     « On n’est pas condamné à l’échec » extrait de Banlieusards par Kery James

    DISTRIBUTION

    Rappeur : Kery James

    Percussion-machines : Pierre Caillot

    Claviers : S Petit Nico

    Zoom sur...

    Rappeur positif, loin du gangster-rap

    C’est très tôt qu’il tombe dans le rap. Arrivé de sa Guadeloupe natale en métropole à 7 ans, Alix Mathurin de son vrai nom, découvre le hip-hop en débarquant à Orly. A 11 ans, il écrit son premier texte sur le racisme. Lors d’un atelier d’écriture dans la MJC de son quartier, animé par MC Solaar, celui-ci se fait remarquer. La même année, en 1991, le rappeur vedette le fait enregistrer un morceau sur son album « Qui sème le vent récolte le tempo » sous le nom de Kery B. A 13 ans, il fonde son premier groupe Idéal junior avec quatre amis. Il sort son premier disque alors qu’il n’avait que 15 ans avec le groupe Mafia K’1 Fry.

    Son premier album solo « Si c’était à refaire », il le publie en 2001. Très inspiré par sa vie : immigration, précarité, délinquance, violence…, il en fait une force et une personnalité. En quelques semaines, l’album est disque d’or. Il fait l’Olympia en 2002 et Urban Peace au Stade de France dans la Foulée. Son talent et son charisme en ressortent plus grands. Après un petit passage à vide, il revient en force avec son quatrième album. Reconnu par de grands noms de la chanson française, il partagera notamment un plateau télé avec Aznavour en 2009 avec le morceau « A l’ombre du Show Business », et fera un duo avec Grand Corps Malade. Il attire aussi le monde du cinéma. Mathieu Kassovitz et Luc Besson feront de deux de ses chansons (« XY » et « L’Impasse »), deux courts-métrages plus que des clips.

    Entre déboire, retraite à l’étranger, engagement solidaire notamment pour Haïti, Kery James revient à la musique en 2012 et collabore avec Youssoupha. En 2016, il sort son dernier album en date « Mouhammad Alix ».

    Il signe des morceaux marquants comme « Banlieusard » en 2008, véritable hymne à la réussite pour les enfants des cités ; « Lettre à la République », en 2012, « Racailles » en 2016 textes incisifs dont la volonté était d’interpeller nos dirigeants politiques afin qu’ils stoppent de monter une France contre une autre.

    Auteur et interprète de sa première pièce de théâtre « A vif », une joute verbale entre deux jeunes apprentis avocats. Kery James est aussi un écrivain. Il a sorti son premier livre « Banlieusard et fier de lettres », un récit représentant toute une génération, ses rêves, ses combats et ses contradictions. Il est considéré aujourd’hui par la presse spécialisée comme la figure de proue du rap conscient.

    Site officiel

    DISCOGRAPHIE

    Albums studio

    • 1992 : La vie est brutale (maxi sous le nom de Ideal Junior ; avec Ideal J)
    • 1995 : Maxi Orly City Bronx (avec Ideal J)
    • 1996 : O’riginal MC’s sur une mission (avec Ideal J)
    • 1997 : Maxi Cash Remix (avec Ideal J)
    • 1997 : Les Liens sacrés (avec Mafia K’1 Fry)
    • 1998 : Le combat continue (avec Ideal J)
    • 1999 : Légendaire (avec Mafia K’1 Fry)
    • 2001 : Si c’était à refaire
    • 2003 : La Cerise sur le ghetto (avec Mafia K’1 Fry)
    • 2004 : Savoir et vivre ensemble (Compilation)
    • 2005 : Ma vérité
    • 2007 : Jusqu’à la mort + réédition, DVD collector (avec Mafia K’1 Fry)
    • 2008 : À l’ombre du show business
    • 2009 : Réel
    • 2010 : À mon public (Album live)
    • 2012 : 92-2012 (Album acoustique)
    • 2013 : Dernier MC
    • 2016 : Mouhammad Alix
    Billetterie

    Partenaires