HomeLes SpectaclesThéâtre Collectif La Poursuite / Makizart

Collectif La Poursuite / Makizart

  • « L’Avare » de Molière, par Hala Gohsn

    THEATRE

    Un classique des classiques transposé dans notre monde contemporain

    « L’Avare » raconte la tyrannie d’un homme, sa paranoïa, son égoïsme, le pouvoir qu’il exerce sur sa famille. Il est animé par la peur de perdre ce qu’il possède. Il conserve tout et son plus grand désir est de faire fructifier ses biens : de « gagner plus ». Son refus maladif de partager le rend indifférent, incapable de donner de l’amour, de l’attention, de la reconnaissance à ses proches qu’il prive de tout pour arriver à ses fins. Mais, Harpagon se prive lui-même de toute marque d’affection et se renferme dans sa névrose. Il trouve la jouissance mais il n’a pas conscience des conséquences que son égoïsme pathologique provoque.

    Avec une scénographie originale, dans un univers sonore électro-acoustique inspiré par la musique baroque, le public va être embarqué dans un Paris d’aujourd’hui avec un Harpagon sportif, artificiellement jeune ! Mais quelles technologies contemporaines pourraient répondre aux névroses ? La domotique ! Ainsi, il s’est construit un bunker et épie toute sa famille.

    À chaque création, le collectif La Poursuite/Makizart s’attache à mener une réflexion joyeuse sur des sujets sérieux. « L’Avare », leur donne l’occasion d’interroger nos pulsions conservatrices, dans un monde qui change, irrémédiablement, avec ou sans nous. Comment une famille épiée, surveillée, jugée et condamnée par avance, peut-elle déjouer la tyrannie du patriarche et prendre le chemin de l’émancipation ?

    Une comédie de caractère

    DISTRIBUTION

    Avec : Zoé Besmond de Senneville, Hélène Lina Bosch, Gautier Boxebeld, Jérémy Colas, Maréva Carassou, Guillaume Laloux//Nicolas Giret-Famin, Kimiko Kitamura, Jean-François Sirérol

    Collaborations artistiques : Nicolas Petisoff et Jérôme Faure

    Scénographie : Damien Schamaneche

    Réalisation et montage : Sandy Seneschal

    Compositions et régie son : Grégory Joubert

    Lumières : Christophe Lescurat//Cyril Hamès

    Régie générale et dispositif vidéo : Denis Malard

    Régie plateau : Lucas Frankias

    Costumes : Christine Ducouret

    Assistanat : Hélène Lina Bosch

    COPRODUCTION : Région Limousin

    SOUTIEN : Ministère de la Culture (Drac Haute-Normandie et Limousin), Conseils Régionaux de Haute-Normandie et du Limousin, conseils départementaux de l’Eure et du Val-de-Marne

    « Spoutnik » paraît en 2008 dans la nouvelle collection « Rivière de Cassis », lancée par la Maison d’Édition Aden.

    Zoom sur...

    Deux compagnies s’associent pour mieux rayonner !

    Les spectacles portés par La Poursuite/Makizart sont essentiellement des créations originales issues d’un travail d’écriture collective, associant la metteure en scène, Hala Ghosn, les acteurs/trices qu’elle réunit et un/e auteur/e. Le texte se construit à partir d’une proposition de synopsis, d’improvisations au plateau et d’un travail « à la table » des co-auteurs.

    La Poursuite / Makizart est l’union de deux associations, l’une basée à Épaigne en Haute-Normandie, l’autre basée à Limoges en Région Limousin. Aujourd’hui, elles s’attachent à développer activement pour leur travail créatif sur les deux territoires mais aussi à élargir leurs horizons. Ainsi, Hala Ghosn est artiste associée au Théâtre Romain Rolland, à Villejuif durant la saison 2013/14 ; la compagnie est associée au Théâtre de Rungis pour 3 ans (2013/2015). Depuis 2010, La Poursuite est conventionnée par la Région Haute-Normandie.

    Deux des textes de la compagnie, « Beyrouth Adrénaline » et « Apprivoiser la Panthère », sont édités dans la collection Haÿez aux éditions Lansman&Cie.

    Hala Gohsn, une auteure et metteure en scène engagée

    Suite à sa formation de comédienne à l’Atelier International de Théâtre, à Paris puis à l’Académie du Théâtre de l’Union (CDN du Limousin), elle travaille comme comédienne auprès de nombreux metteurs en scènes engagés dans un théâtre d’actualité et défendant l’écriture contemporaine. Ainsi, elle collabore avec Fadhel Jaïbi, David Gauchard, Filip Forgeau et Slimane Benaïssa. Elle travaille également en Italie avec Eimuntas Nekrosius.

    D’origine franco-libanaise, elle s’attache à défendre un théâtre ancré dans le Monde Arabe. Ainsi, elle prend la voix d’une chienne incarcérée dans une geôle marocaine, personnage unique de « La Chienne de Tazmamart », texte politique d’Abdellak Serhane, mise en scène par Maréva Carassou. Par ailleurs, elle incarne une femme qui traverse l’histoire de l’Algérie des années 60 aux années 90 dans les « Confessions d’un musulman de Mauvaise Foi », pièce écrite et mise en scène par Slimane Benaïssa. Soucieuse de se former auprès de metteurs en scène impliqués, elle suit des stages auprès de Jean-Louis Hourdin, Louis Arti, Jean-Yves Picq. En 2000, elle co-fonde l’Association la Poursuite, collectif d’artistes et entame sa carrière de metteure en scène. Elle fédère des artistes de différentes disciplines et favorise l’écriture à plusieurs mains. Elle pratique « l’écriture de plateau ». S’inspirant de recherches dramaturgiques et des propositions d’acteurs, elle met en scène « Beyrouth Adrénaline », pièce plongeant dans le quotidien d’une famille franco-libanaise séparée par la guerre civile. En 2008, elle met en scène « Transit », pièce co-écrite avec des acteurs libanais, au Théâtre Monnot (Beyrouth), en partenariat avec l’ambassade de France. Dans sa création, « Apprivoiser la Panthère », elle décrypte et dénonce les mécanismes qui mènent à la violence et à la guerre civile. Elle est venue la présenter à l’Atelier à spectacle lors des Premières Lignes 2011 sa deuxième pièce « A la Folie » qui parle de la difficulté d’une enfant à comprendre la schizophrénie de son père.

    Site officiel
    Billetterie

    Partenaires