HomeL’atelierArchivesSaison 2016/2017 Centre de Production des Paroles Contemporaines/NICOLAS BONNEAU

Centre de Production des Paroles Contemporaines/NICOLAS BONNEAU

  • "Ali 74, le combat du siècle"

    THÉÂTRE/CONTE

    Plus qu’un combat de boxe…

    Que vous aimiez la boxe ou non, laissez-vous emporter par la dimension émotionnelle, politique et poétique du combat entre ces deux boxeurs noirs américains, champions du monde dans leur catégorie. Le combat du siècle entre Mohamed Ali contre George Foreman, le tenant du titre en 1974 à Kinshasa.

    Pourquoi ? Pour la boxe d’abord, Ali, 32 ans, rusé et expérimenté, déchu de ses titres en 1967 pour avoir refusé de participer à la guerre du Viêt-Nam, affronte un jeune champion de 25 ans, rapide et puissant, Georges Foreman. Pour l’enjeu : la reconquête du titre de Champion du Monde des poids lourds. Pour le cadre, à Kinshasa, capitale du Zaïre. C’est le premier championnat du monde à être organisé en Afrique. Mobutu Sese Seko, le dictateur du pays, offre 5 millions de dollars à chacun des deux adversaires, un stade en ébullition plein de 100 000 spectateurs qui crient « Ali bomaye, Ali tue-le ». Pour le contexte historique : Ali, qui contrairement à Foreman a toujours soutenu la cause des noirs, devient vite le favori. Une dramaturgie en 8 rounds revisités. 8 rounds rentrés dans la légende pour une victoire aussi inattendue qu’incontestable d’Ali sur Foreman. Une victoire de la ténacité sur le temps qui passe, une victoire de l’engagement sur une société raciste, une victoire de la beauté du sport, une victoire de la morale et du courage sur un monde qui en manque souvent.

    Avec ce combat, Nicolas Bonneau nous replonge dans l’histoire de la société américaine des années 60 et 70 : la lutte des noirs pour leurs droits civiques, la guerre du Viêt-Nam, la montée en force des médias au travers d’un ciné-récit-concert mêlant images d’archives et images du combat. Nicolas Bonneau, en conteur, s’approprie ce combat dans une forme rythmée avec Mikael Plunian aux machines et Fannytastic à l’accordéon. La musique fait partie intégrante du spectacle.

    À la fois pièce de théâtre, concert et documentaire, avec « Ali 74, le combat du siècle » vous aurez l’occasion de voyager, rêver, vous révolter et apprendre dans la même soirée.

    Le mélange du conte, du cinéma et de la chanson

    Note d’intention de Nicolas Bonneau

    « C’est un projet que je nourris depuis longtemps. Je le dois à la vue du film documentaire When we were kings réalisé en 1996 par Leon Gast, puis à la lecture du livre de Norman Mailer The Fight, qui relatent tous deux l’incroyable histoire du plus grand combat de boxe du XXème siècle. Peut-être aussi à mon goût de la boxe depuis le premier Rocky que nous nous racontions dans la cour du collège, après chaque diffusion. Ou à l’image d’Ali, allumant la flamme olympique à Atlanta, la main tremblante de Parkinson. Ou à mon goût de la politique : Cassius Clay devenu Mohamed Ali, poète et sportif, Don Quichotte de la cause noire… Je continue d’explorer ce qui fait ma spécificité depuis plusieurs projets : l’enquête, l’immersion, le côté documentaire mélangé à la fiction. J’ai ainsi fréquenté les salles de boxe et fais le voyage jusqu’à Kinshasa, afin de marcher sur les traces de ce combat mythique, espérant y découvrir les éléments d’une nouvelle histoire à raconter. »

    Un auteur engagé

    Auteur, comédien et conteur, Nicolas Bonneau est né en 1973, dans le Sud des Deux-Sèvres. Elevé dans une ferme, il est marqué par les histoires rurales, les contes en patois, les légendes du Marais Poitevin, les romans du XIX ème siècle, la bande dessinée (et surtout Tintin et Astérix), les westerns de John Ford et Romy Schneider dans Les Choses de la Vie. Les thèmes qu’il aborde s’inscrivent dans une démarche citoyenne, politique, sociale à la façon de récits-documentaires. Un choix politique que l’on retrouve dans Sortie d’Usine, créé en 2007. Cette pièce lui a permis d’acquérir une reconnaissance nationale. On lui doit également Inventaire 68 (en 2008), A nos héros (en 2010), Fait(s) Divers (en 2011). Sa création Ali 74, le combat du siècle est sortie en janvier 2013.

    Il est également artiste associé au CDN de Thionville-Lorraine jusqu’en 2013 et artiste compagnon du Nombril du Monde. Nicolas Bonneau a le don d’adjoindre au réel, l’imaginaire, l’autofiction, la musique et l’image. Il fait partie de cette nouvelle génération de conteurs qui construisent un pont entre une certaine tradition du conte et de l’oralité et une forme plus moderne et spectaculaire du récit.

    Distribution

    Récit et voix : Nicolas Bonneau

    Musique et voix : Mikael Plunian et Fannytastic (en alternance avec Mélanie CollinCremonesi)

    Mise en scène : Anne Marcel

    Création lumière : Xavier Baron

    Création vidéo : Laurent Rouvray

    PRODUCTION : Cie La Volige, Nicolas Bonneau

    COPRODUCTIONS : NEST Théâtre, CDN Thionville-Lorraine, La Coupe d’or ‐ Scène conventionnée de Rochefort , Le Théâtre Scène conventionnée de Thouars, La Halle aux Grains, Scène Nationale de Blois, Dieppe Scène Nationale, Ville de Bayeux, Théâtre de Charleville‐Mézières, Les Carmes ‐ La Rochefoucauld, Le Strapontin, Scène des arts de la Parole ‐ Pont‐Scorff, Cie Tam‐Tam, Kinshasa ‐ République démocratique du Congo. Avec l’aide de la DRAC Poitou‐Charentes, Institut Français/ Région Poitou‐Charentes, Conseil Régional de Poitou‐Charentes, Conseil Général des Deux‐Sèvres

    SOUTIEN : SPEDIDAM

    PRODUCTION DELEGUEE : Ici Même, Rennes

    Zoom sur...

    Un petit mot sur la compagnie La CPPC

    Installé à Rennes, le CPPC (Centre de Production des Paroles Contemporaines) est un lieu de fabrique et de résidences, un espace d’accompagnement d’artistes, de croisements, de présentations de travaux en cours, une sorte de pépinière. Il s’emploie à explorer les multiples facettes de la parole contemporaine à la croisée des chemins entre théâtre et chanson, poésie et récits de vie, documentaire et paroles débridées. Ce véritable pôle des arts de la parole est doté d’une saison théâtrale, d’un festival et d’une cellule de production réunissant les moyens de la création et de la circulation des œuvres.

    Qui est Mohamed Ali ?

    Au-delà d’être le multiple champion du monde des poids lourds, Mohammed Ali est devenu la figure de l’opposition de la guerre du Viêt-Nam et de la bataille pour la reconnaissance de l’égalité des droits des Noirs américains.

    Né en 1942, Cassius Marcellus Clay a commencé sa carrière en tant que boxeur amateur, remportant les National Golden Gloves en catégorie mi-lourds en 1959, puis la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Rome dans la même catégorie en 1960. Il obtient le droit de combattre Sonny Liston, champion du monde des poids lourds, en 1965. À la surprise générale, il le domine aisément et conserve son titre jusqu’en 1967.

    En 1965, il se convertit à l’islam et rejoint la Nation of Islam. En 1967, il refuse de se rendre au Viêt-Nam pour aller y combattre les Viêt-Congs et est condamné le 20 juin à une lourde peine, qui comprend la perte de sa licence de boxe. Il ne la récupèrera qu’en 1970. Après trois ans d’absence des rings, il s’apprête à combattre le champion Joe Frazier. En 1971 ce combat très attendu et médiatisé a lieu mais il se soldera par une défaite. En 1974, il vainc l’invincible George Foreman. Il prend sa retraite le 27 juin 1979. Atteint de la maladie de Parkinson dès 1984, il arrive à allumer la torche des Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996.

    Le 3 juin 2016, Mohamed Ali décède à Phoenix, à l’âge de 74 ans à la suite de problèmes respiratoires.

    Billetterie

    Partenaires